Le pape célèbre la fête de l’Assomption à Castelgandolfo


Partager
Le pape célèbre la fête de l’Assomption à Castelgandolfo
Par La rédaction
Publié le - Modifié le
2 min

pape_Castelgandolfo

Benoît XVI a célébré lundi 15 août la fête de l’Assomption dans la paroisse pontificale "San Tommaso da Villanova" – à Castel Gandolfo, sa résidence d’été. Le pape a souligné que l’Assomption était l’une des fêtes les plus anciennes et les plus aimées dédiées à la très sainte Vierge: "la fête de son assomption à la gloire du ciel en son âme et en son corps", "dans tout son être humain, dans l’intégrité de sa personne".

Le pape a relevé que cette fête "parle de notre avenir", à savoir que "nous aussi serons aux côtés de Jésus dans la joie de Dieu qui nous invite à avoir du courage, à croire que la puissance de la Résurrection du Christ peut opérer également en nous", "en portant dans l’obscurité du mal qu’il y a dans le monde, la lumière du bien".

En ce jour de la fête de l’Assomption de la Vierge Marie, le pape, saluant les pèlerins de langue française après la prière de l’angélus, leur a rappelé qu’"aujourd’hui la Vierge Marie, la Mère de Dieu, est élevée dans la gloire du ciel… Elle nous ouvre ainsi le chemin de l’espérance. En contemplant son visage, n’hésitons pas à redire notre ‘oui’ inconditionnel au Seigneur. A sa suite, dans les jours heureux comme dans les jours difficiles, prions le Magnificat. Que la Vierge Marie veille sur l’Eglise et sur toutes les familles".

Le souverain pontife a souligné avant l’angélus qu’au cœur du mois d’août, tant les chrétiens d’Orient (qui l’appellent la ‘dormition de la Vierge’) que les chrétiens d’Occident célèbrent en même temps la Fête de l’Assomption de la très sainte Vierge Marie. Il a rappelé que le dogme de l’Assomption a été proclamé durant l’Année Sainte de 1950 par son prédécesseur, le pape Pie XII, mais une telle mémoire, a-t-il insisté, plonge ses racines dans la foi des premiers siècles de l’Eglise.

Ctb/apic/bl

Catégorie : L'actu

Dans la même catégorie