La neuvaine à la Miséricorde Divine débute aujourd’hui


Partager
La neuvaine à la Miséricorde Divine débute aujourd’hui
Par Jean-Jacques Durré
Publié le
2 min

Peinture du Roi de la Miséricorde Divine

Comme chaque année, la neuvaine à la Miséricorde Divine débute ce Vendredi Saint. Elle se terminera le 1er mai, jour tant attendu de la béatification de Jean-Paul II. Il ne s'agit pas d'un heureux hasard du calendrier. Si la béatification de Jean-Paul II a lieu le dimanche 1er mai c'est parce que cette date était triplement importante pour lui.

Le 1er mai est d'abord, le premier jour du mois de Marie. Or, Jean-Paul II vivait une authentique et profonde dévotion à la Mère de Dieu. Le 1er mai, c'est aussi la fête de Saint-Joseph Artisan, l'occasion de mettre en avant l'engagement du pape précédent pour le monde ouvrier. Enfin, le 1er mai est aussi le jour de la Miséricorde Divine. Cette fête catholique a été inscrite dans la liturgie en mémoire de la canonisation de sœur Marie-Faustine de Cracovie, par Jean-Paul II lui-même. Elle est la dernière personne canonisée du millénaire, ce qui montre l'importance accordée par l'Église catholique à la vie de cette sainte.

Durant sa vie, sœur Faustine (1905-1938) a eu une vision de la Miséricorde Divine et ce alors qu'elle vivait en Pologne à l'époque douloureuse des persécutions nazies puis communistes. En février 1931, Jésus lui est apparu, portant un vêtement blanc, comme le "Roi de la Miséricorde divine": sa main droite se levant en signe de bénédiction et l'autre touchant le vêtement sur la poitrine. Dessous ses vêtements sortaient deux grands rayons, l'un rouge, l'autre blanc. Se conformant aux ordres qu'elle dit avoir reçus du Christ, Faustine fait peindre une représentation de cette vision. Elle distribue à Cracovie des images devant lesquelles les gens commencent à prier. Dans son petit journal intime, elle écrit:

"Jésus m'ordonna d'écrire et de réciter avant la fête de la Miséricorde:

Je désire que durant ces neuf jours, tu amènes les âmes à la source de Ma miséricorde, afin qu’elles puisent force et fraîcheur, ainsi que toutes les grâces dont elles ont besoin dans les difficultés de la vie et particulièrement à l’heure de la mort. Chaque jour tu amèneras jusqu’à Mon coeur un groupe d’âmes différent et tu les plongeras dans l’océan de Ma miséricorde. Et Moi je ferai entrer toutes ces âmes dans la demeure de Mon Père. Tu feras cela dans cette vie et dans l’autre. Je na refuserai rien aux âmes que tu amèneras à la source de Ma miséricorde. Et chaque jour, par Ma douloureuse passion, tu solliciteras de Mon Père des grâces pour ces âmes."

AdL

La neuvaine: https://www.missa.org/nmd.php

Catégorie : L'actu

Dans la même catégorie